Pourquoi appelait-on la noblesse le «sang bleu» ?

La reine Marie-Antoinette par Vigée-Lebrun. [CC / Kaho Mitsuki]

Associée à la noblesse sous l’Ancien Régime, l’expression «sang bleu» tire ses origines des grandes familles des royaumes d’Europe, notamment en France et en Espagne.

Au XVIIe siècle, les hommes et les femmes de la noblesse faisaient en effet en sorte que leur peau soit la plus blanche et la plus fine possible, ce qui pouvait laisser apparaître leurs veines, bleues.

Cette apparence physique était rigoureusement entretenue en restant à l’abri du soleil, dans de vastes demeures, et grâce à des soins du visage et du corps.

Un luxe que ne pouvaient pas s’offrir les habitants les plus pauvres, contraints de travailler dur dans les champs et dont la peau était donc plus bronzée. Cette mode, adoptée ensuite par la bourgeoisie, a duré jusqu’au milieu du XIXe siècle.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles