Björk accuse la presse musicale de sexisme

Björk revendique le droit de mixer Björk revendique le droit de mixer [DOMINIQUE FAGET / AFP]

Björk a publié un billet d’humeur sur sa page Facebook conspuant la presse musicale qui selon elle enferme les artistes féminines dans le registre émotionnel.

«Les femmes dans le monde de la musique sont autorisées à composer et chanter à propos de leurs petits copains», constate Björk. «Mais si elles changent de sujet pour parler d'atomes, de galaxies, de militantisme, d'algorithmes rythmiques ou d'autre chose que de leurs amoureux, elles sont critiquées» regrette l’Islandaise.

A lire aussi : Björk chante la rupture

Ce coup de gueule fait suite aux sarcasmes de journalistes qui ont critiqué sa prestation lors du festival Day for Night qui se tenait les 17 et 18 décembre à Houston. Certains médias l’ont en effet accusée de «se cacher derrière des platines» rapporte-t-elle, «alors qu’on ne fait pas ce genre de reproches à mes collègues masculins. Pour moi c’est du sexisme».

Selon Björk, la presse n’engagerait les femmes qu’à jouer les éplorées après avoir été plaquées par un petit ami. «Vous avez enfermé Edith Piaf et Maria Callas dans ce rôle» s’insurge-t-elle avant de conclure : «Faisons de 2017 l'année du changement !!! Le droit à la différence pour toutes les filles !!!».

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles