Ce que les Français feraient s'ils gagnaient le gros lot au Loto

Un Français sur cinq changerait en priorité de maison et de voiture s’il touchait le gros lot. Un Français sur cinq changerait en priorité de maison et de voiture s’il touchait le gros lot. [ALAIN JOCARD / AFP]

Quand tout devient soudainement possible… les Français préfèrent partager la super cagnotte avec leurs proches, selon un sondage de l’Institut CSA réalisé en exclusivité pour Direct Matin.

Alors qu’une nouvelle formule de l’Euro Millions débarque ce mardi, plus d’un Français sur trois (37 %) prévoit ainsi, avant toute chose, de faire plaisir à son entourage en cas de victoire. Et pour cause : «Les Français ont l’habitude de chérir leur cercle proche, de se faire plaisir en faisant plaisir», relève Jérémie Piquandet, directeur de clientèle au pôle Society chez CSA. Or, c’est même une exigence absolue pour 62 % des plus de 65 ans, très «soucieux de mettre à l’abri les générations suivantes», contrairement aux 18-24 ans (23 %), moins généreux.

A lire aussi : Les nouvelles règles de l'Euro Millions

Se soulager du poids du travail

Deuxième priorité en cas de jackpot : s’offrir un cadre de vie plus confortable. Une personne interrogée sur cinq (20 %), et en particulier les sans-emploi (35 %), changerait ainsi d’abord de maison et de voiture. Le farniente permanent est aussi objet de fantasmes, en témoignent les 14 % de Français qui arrêteraient définitivement de travailler. A commencer par les actifs (22 %) et surtout ceux de sexe masculin (26 %).

Autre perspective qui séduit : prendre un congé sabbatique pour faire un tour du monde. Un projet souhaité par 9 % de la population, mais par 17 % des 18-34 ans, davantage amateurs de voyages.

A lire aussi : La vie des plus gros gagnants de l’histoire à Euro Millions vire au désastre

La tentation de cacher son gain

Viennent ensuite des envies recueillant moins de suffrages, comme celle de monter une entreprise (5 %), donner quelques millions à des œuvres caritatives (3 %) ou bien faire la tournée des grands restaurants (1 %).

En revanche, une proportion non négligeable de Français fait un choix plus surprenant : plus d’un sur dix (11 %) – quels que soient sa catégorie sociale, son âge ou son sexe – cacherait ainsi sa nouvelle fortune à son entourage. Et ce, pour deux raisons, selon Jérémie Piquandet, «éviter de susciter l’envie» et «garder les pieds sur terre en continuant à vivre normalement».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles