Mobilisation à Clichy contre les prières de rue

Des musulmans prient dans la rue en mars 2017 à Clichy, à la suite de la fermeture de la salle qui leur servait jusqu’alors de mosquée. [Bertrand GUAY / AFP]

A l’appel de Rémi Muzeau, le maire (LR) de Clichy, une centaine d’élus de la droite francilienne manifeste depuis 12h30 contre les prières de rue.

«La République n’est pas un rapport de force. Il y a eu beaucoup de discussions. Maintenant il faut prendre des décisions (…) On ne peut pas accepter que l’espace public soit ainsi occupé. Le maire est impuissant. A l’Etat d’agir !», a martelé Valérie Pécresse, présidente (LR) du conseil régional.

«Nous voulons interpeller les pouvoirs publics avec une mobilisation républicaine des élus. Les riverains et les commerçants sont exaspérés. La situation ne peut plus durer», a déclaré le maire de Clichy au Parisien.

Depuis mars, entre 500 et 800 musulmans se réunissent chaque vendredi pour prier devant l’Hôtel de Ville. Ils entendent ainsi protester contre la fermeture de la salle qui leur servait jusqu’alors de mosquée. La mairie a souhaité préempter la salle pour la transformer en médiathèque municipale.

Les fidèles suivant le cortège ont pour leur part exprimé leur colère face à la situation «Il faut dialoguer avec nous, vous croyez qu’on fait ça avec plaisir de prier dans la rue ! On veut être respectés», a confié l’un deux à LCI.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles