Les 5 meilleurs bars à jus à Paris

Branchées et saines, de nouvelles adresses parisiennes proposent des jus de fruits et légumes pressés "à froid", riches en nutriments, pour allier santé et plaisir.[©Joann Pie / Slice of pie photography]

Après avoir régalé Brooklyn, les bars à jus font leur nid dans la capitale française. Pressés «à froid» grâce à une centrifugeuse inventée dans les années 1950 par un ­médecin britannique qui vécut jusqu’à 99 ans, les nectars conservent tous leurs nutriments. 

On peut les apprécier à des adresses branchées qui servent ces rafraîchissements d’un nouveau genre.

Le plus made in France : Bojus

cstephane_martinelli.jpg
[©Stéphane Martinelli]
 

Sur les bouteilles, fabriquées en verre pour pouvoir être recyclées, s’étale l’étiquette très sixties, sertie de rayures bleu, blanc, rouge. Les créations de Bojus sont en effet composées de fruits et légumes français pour la quasi-totalité et bio. Ils sont pressés, crus, grâce à une centrifugeuse Norwalk, à extraction lente, qui promet de maintenir les minéraux, enzymes et autres vitamines des matières premières.

Mélange carotte-fenouil-pomme-citron-gingembre pour un jus «Tonique», assemblage concombre-courgette-pomme-céleri pour un «Détox» ou carotte-betterave-céleri-ananas pour un «Dynamique»… Pour les réveils difficiles, le «Lendemain de fête» allie eau de coco, citron et gingembre.

Le demi-litre chez Bojus coûte 12 euros quand la cure journalière qui rassemble cinq bouteilles se vend 65 euros, pouvant être commandées en ligne et livrées ou achetées dans le labo, installé dans le Marais. Ici, les clients peuvent venir librement rencontrer l’équipe et découvrir comment se déroule la fabrication.

Bojus, 6, rue de Montmorency (3e).

Le plus punchy : Juice Lab

bloggif_570fb9ae67a1d.jpeg
[©Juice Lab / Unique nutrition]
 

«Forever Young», «Dream Team», «Magic Potion»…Sous ces noms très évocateurs, les nectars de Juice Lab, composés de fruits, légumes et épices, visent à rebooster ses clients. Détoxifiants, immunisants, bons pour la peau, «pressés à froid» dans une centrifugeuse qui préserve nutriments et vitamines : ces jus sont conçus avec le concours de nutritionnistes et diététiciens.

Vendus depuis huit mois en ligne ou dans deux boutiques parisiennes, Juice Lab a tant séduit sa clientèle qu’elle lui reste fidèle. Embouteillés par 25 centilitres (4,90 euros) ou 50 centilitres (à partir de 8,90 euros), ces boissons peuvent remplacer les repas, lors de cures de un à trois jours (entre 50 et 140 euros).

Juice Lab, 2, rue de Béarn (3e), 83, rue des Martyrs (18e).

Le plus new-yorkais : Bob’s Juice Bar

cpatricia_kahn_bobs_juice_bar.jpg
[©Patricia Kahn / Bob's Juice Bar]

Précurseur, il s’apprête à fêter son dixième anniversaire. Le Bob’s Juice Bar, comptoir vitaminé du dixième arrondissement, a été lancé dès 2006 par Mark Grossmann, un New-Yorkais diplômé de Harvard en cinéma et qui s’est installé à Paris après être passé par Los Angeles. Son concept ? Le bar à jus qui a, depuis, essaimé dans la capitale. Smoothies et jus pressés (entre 4 et 8 euros pour 50 centilitres) croisent des en-cas sains.

Muesli ou bagel fromage ou avocat (3,50 euros) pour le petit déjeuner. Soupe, sandwich, salade ou futomaki, ce rouleau japonais généreux (6 euros environ), pour le déjeuner. Cookie et muffin pour conclure. Le local, étroit mais chaleureux, reste ouvert de 7h30 à 15h en semaine, de 8h à 16h le samedi.

Bob’s Juice Bar, 15, rue Lucien-Sampaix (10e).

Le plus complet : la Juicerie

compo_betterave_horiz_08.jpg
[©La Juicerie]
Dans la galaxie parisienne des bars à jus, la Juicerie fait figure d’adresse la plus complète : on peut y déguster des boissons fruitées, mais aussi s’y restaurer. L’açaï-bowl pour le petit déjeuner (7 euros) mixe purée d’açaï, fruits frais et granola maison. Au déjeuner, on trouve des salades composées, des soupes et des sandwichs.

Ils sont accompagnés d’un jus et d’un dessert (formule autour de 15 euros). Les nectars de la Juicerie, «pressés à froid» pour en garder tous les nutriments, valorisent la betterave, riche en vitamines ; l’épinard, peu calorique ; le chou kale et ses nombreux minéraux ou la carotte, aux vertus antioxydantes. 

La Juicerie, 2, rue de la Michodière (2e).

Juice it

c_juice_it.jpg

Lancé en septembre 2013, la marque est d’abord passée de main en main aux fashion weeks parisiennes, avant d’être vendu à la sortie des cours de yoga du club chic Tigre Rive Gauche. On peut aussi trouver aujourd’hui les jus Juice It dans leur boutique, à deux pas de la place des Victoires. Pomme, orange, blette, carotte, concombre, chou kale...

Les recettes - qui n’ont pas de nom mais des numéros - revendiquent fraîcheur et équilibre et sont relevées de coriandre, persil, gingembre, graines de chia ou eau de coco. Il faut compter 5 euros pour une bouteille de 25 centilitres. Côté cure, pour 69 euros, une portion quotidienne comporte différents jus, accompagnés de lait d’amande, de soupe et de boisson énergisante à la spiruline, une algue ultra-riche en oligo-éléments.

Juice It, 8, rue de la Vrillière (1er).

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles