Japon : après un accident mortel, les forces américaines privées d'alcool

Environ 47 000 soldats américains sont basés au Japon[PAUL J. RICHARDS / AFP]

Lundi 20 novembre, l'armée américaine a interdit «jusqu'à nouvel ordre» la consommation d'alcool à ses troupes stationnées au Japon, aussi bien dans leurs casernes que dans les lieux publics. 

Cette nouvelle réglementation a été établie en réaction à la mort d'un Japonais de 61 ans, le 19 novembre dans l'archipel d'Okinawa, dans un accident de la route causé par un membre du corps des Marines qui conduisait un camion en état d'ivresse. 

Selon la police japonaise, un test d'alcoolémie avait révélé que le niveau d'alcool du conducteur était trois fois supérieur à la limite autorisée pour prendre le volant. 

«Quand nos membres en service ne sont pas à la hauteur des attentes élevées que nous avons vis-à-vis d'eux, cela endommage les liens entre les bases et les communautés locales et rend notre mission plus difficile à accomplir», a souligné l'armée américaine dans un communiqué. 

Le porte-parole du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, a quant à lui trouvé «extrêmement regrettable que cet accident se soit produit en dépit des demandes répétées du gouvernement japonais de complètement mettre en place des mesures préventives et de renforcer la discipline».

Environ 47 000 soldats américains sont basés au Japon, dont plus de la moitié à Okinawa. Leur présence est souvent mal vécue par les habitants. Cet incident n'est pas le premier à entâcher l'image de l'armée américaine au sein du pays du soleil-levant. Un ancien Marine américain est ainsi actuellement jugé sur le sol japonais pour le viol et le meurtre d'une Japonaise de 20 ans l'année dernière.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles