Rihanna et Kim Kardashian mobilisées pour une jeune femme condamnée à perpétuité

Après déjà treize ans derrière les barreaux, Cyntoia Brown est décrite comme une détenue modèle et travaille bénévolement en tant que consultante auprès des tribunaux dans les affaires concernant les enfants selon la Fox [Capture Youtube/BBC]

L’affaire de Cyntoia Brown met en émoi les Américains et mobilise les stars. La jeune femme a été condamnée à une peine de prison à vie pour avoir tué un homme qui voulait l’obliger à avoir des relations sexuelles avec lui.

Les faits remontent à 2004. Cyntoia Brown avait alors 16 ans, et si son histoire avait déjà fait l’objet d'un documentaire en 2011 sur la chaîne PBS, c’est à la faveur d’un reportage tout récemment diffusé sur Fox News qu’une vaste vague de protestation s’est soulevée.

Tandis que de nombreux internautes inondent les réseaux sociaux de messages criant à l’injustice, touchées elles aussi par le sort de Cyntoia, des célébrités - parmi elles Rihanna, Cara Delevingne ou encore Snoop Dogg - témoignent de de leur soutien et demandent la libération de la jeune femme.

 

The justice system is so backwards!!! This is completely insane #freecyntoiabrown

Une publication partagée par Cara Delevingne (@caradelevingne) le

Kim Kardashian a elle aussi posté un long message ce mardi 21 novembre avec le #FreeCyntoiaBrown (#LibérezCyntoiBrown). La star de la télé-réalité écrit ainsi : «Le système a échoué. Cela me brise le cœur de voir qu'une jeune femme victime de trafic sexuel et ayant eu le courage de se défendre, soit jetée en prison à vie ! Nous devons faire mieux et faire ce qui est juste. J'ai appelé mes avocats hier pour voir ce que l'on pourrait faire pour réparer ça.»

Victime d’un proxénète

En 2004, Cyntoia Brown, 16 ans, fréquente un homme de 24 ans surnommé « Cut Throat » («Coupe-Gorge») rapporte le New York Times. Le couple vagabonde et consomme de la cocaïne. Petit à petit l’homme contraint Cyntoia à se prostituer. Violée à plusieurs reprises, elle est aussi régulièrement rouée de coups.

Un soir d’août 2004 un homme la prend dans son camion et l’emmène chez lui. Cyntoia remarque que l’homme possède énormément d’armes à son domicile ce qui la met très mal à l'aise. L’ancien tireur d’élite tente de la violer sur le lit. Selon le contenu des documents judiciaires, il est noté que l’homme se serait à un moment penché pour prendre quelque chose sous le lit. Paniquée à l’idée qu’il s’agisse d’une arme, Cyntoia s’est alors saisi d’une arme dans son sac et lui a tiré une balle dans la tête. Elle a ensuite avoué le meurtre, arguant n’avoir fait que se défendre.

Un jugement révisé ? 

Or lors du procès, les procureurs ont fait valoir que la jeune femme avait tué pour voler, car elle se serait enfuie de la maison avec le portefeuille du défunt ainsi que des armes à feu. Le verdict tombera quelques mois plus tard : prison à perpétuité pour prostitution et meurtre.

Un jugement qui serait différent s'il avait lieu aujourd’hui, rapporte la BBC qui avance que Cyntoia serait jugée en tant que victime de trafic sexuel puisque la loi a depuis changé dans l’Etat du Tennessee où la jeune femme, condamnée pour avoir tué «un client», purge sa peine et où un mineur ne peut désormais plus être condamné pour prostitution.

Agée aujourd’hui de 29 ans, Cyntoia ne pourra demander sa liberté conditionnelle qu’en 2057 soit à 67 ans. Une pétition a été lancée pour demander la grâce présidentielle. 

 

#FREECYNTOIABROWN

Une publication partagée par badgalriri (@badgalriri) le

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles