Un savant fou tente de devenir un surhomme en modifiant son ADN

CRISPR/Cas9, le «scalpel de la génétique» promet des avancées majeures en thérapie génique depuis sa découverte en 2015. [Capture d'écran Youtube]

Ancien employé de la NASA, l’Américain Josiah Zayner a utilisé un ciseau génétique pour modifier l’ADN des cellules musculaires de ses avant-bras.

En utilisant cette technologie baptisée CRISPR/Cas9, que les spécialistes appellent «le scalpel de la génétique», Josiah Zayner est parvenu à s’injecter deux éléments dans l’avant-bras, permettant selon lui de bloquer la myostatine, molécule empêchant la croissance musculaire.

Josiah Zayner, une référence dans le monde des biohackers, voulait voir si dans le membre en question les muscles allaient se mettre à grossir plus que de raison. 

Mais les résultats ne prouvent pas que des gènes ont été supprimés dans certaines cellules, ni combien de cellules ont pu être affectées par l’injection et encore moins si la manœuvre aura un retentissement physique.

Le biohacker estime que les choses vont trop lentement dans le «vieux monde de la science» et invite les volontaires à entreprendre toutes sortes de transformations. Josiah Zayner a monté la société The ODIN, qui commercialiste toute une série de kits permettant de réaliser des expériences de génie génétique à domicile, y compris en utilisant la technique CRISPR.

Une mise en vente qui inquiète les autorités fédérales et la FDA, l’administration américaine des denrées alimentaires et médicaments, qui a officiellement annoncé que la vente de «kits d’auto-administration de thérapies géniques» était «hors la loi». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles