Brexit : le montant de la facture estimé entre 40 et 45 milliards d'euros

Conséquence de cet accord, la Commission estime qu’il est temps de passer à la deuxième phase des négociations.[EMMANUEL DUNAND / AFP]

Après d’intenses négociations, la Commission européenne et le Royaume-Uni sont parvenus dans la nuit de jeudi à vendredi à un accord de principe sur les conditions du Brexit. Le montant de la facture est estimé entre 40 et 45 milliards d'euros.

«La Commission européenne a aujourd’hui recommandé au Conseil européen de conclure que des progrès suffisants avaient été accomplis au cours de la première phase des négociations», a annoncé Jean-Claude Juncker à l’issue d’une rencontre matinale avec la Première ministre britannique Theresa May.

Les deux camps sont parvenus à s’entendre sur les trois dossiers prioritaires : le règlement financier du Brexit, la gestion de la frontière entre l’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord, et enfin les droits des citoyens expatriés.

Sur le volet financier, Londres et Bruxelles se sont accordés sur une «méthodologie», et non sur un chiffre final. Des sources européennes évoquent toutefois une somme estimée entre 45 et 55 milliards d’euros. Theresa May a assuré que la facture serait «équitable» pour les Britanniques.

Sur le dossier irlandais, la Première ministre a garanti qu’il «n’y aura pas de frontière dure» avec l’Irlande.

Enfin, sur la question des expatriés, la Commission a souligné que «les citoyens de l’Union européenne vivant au Royaume-Uni et les citoyens britanniques installés dans l’UE à 27 conserveront les mêmes droits une fois que le Royaume-Uni aura quitté l’UE».

Phase II

Conséquence de cet accord, la Commission estime qu’il est temps de passer à la deuxième phase des négociations. Celle-ci devrait être consacrée à la «future relation» entre l’UE et le Royaume-Uni, notamment au niveau commercial. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles