Les kebabs vont-ils être interdits en Europe ?

Les additifs phosphatés sont présents dans certaines broches de viande de kebab afin d’en conserver la fraîcheur et les saveurs.[CC / Wikicommons]

Les fans de junk-food sont inquiets. Les kebabs sont en effet dans le viseur de la commission santé du Parlement européen, en raison de la présence d’additifs phosphatés dans la viande.

En théorie, ces additifs sont déjà interdits en Europe dans les viandes transformées mais des exceptions existent pour les produits surgelés. Un vide juridique dont les restaurants profitent pour pouvoir servir les fameux sandwichs.

Mais, la semaine dernière, la commission de la santé du Parlement européen s’est prononcée contre l’autorisation d’additifs phosphatés pour la viande de kebab, y compris dans les produits congelés. Une décision motivée par une étude scientifique de 2013, montrant un lien entre maladies cardio-vasculaires et surconsommation d’additifs phosphatés. Or, ces additifs sont présents dans les broches de viande de kebab afin d’en conserver la fraîcheur et les saveurs.

200.000 emplois menacés en Europe

Tant et si bien que de nombreux Européens s’inquiètent des conséquences de la disparition du célèbre repas. A commencer par l’Allemagne où le marché du kebab pèse toute de même 3,5 milliards d’euros par an. «Une interdiction de l’ajout de phosphates mettrait fin à la production de broches et entraînerait la perte de milliers d’emplois», a ainsi réagi l’eurodéputée Renate Sommer.

Selon le Guardian, à l’échelle de l’Europe, ce sont près de 200.000 emplois qui sont ainsi menacés.

La question sera mise au vote au Parlement européen lors de la session, qui commencera le 11 décembre prochain. 

Que les amateurs de kebab se rassurent toutefois : le kebab ne devrait pas être menacé. Face à l'ampleur de l'inquiétude, le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) a indiqué dans un communiqué que «personne ne veut interdire» ce sandwich. Le BEUC a d'ailleurs souligné que de nombreux fabriquants de viande n'utilisent pas de phosphates. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles