Une autre espèce d'êtres humains peut-être découverte

Jusqu'à présent les scientifiques s'accordaient à dire que les seules espèces primitives ayant survécu en Europe et en Asie étaient l'Homme de Neandertal et l'hominidé de Denisova.[MANDEL NGAN / AFP]

L’étude d’un fémur retrouvé dans la grotte de Maludong, en Chine, fait penser aux scientifiques qu'une ancienne espèce d'êtres humains a survécu beaucoup plus longtemps qu'on ne le pensait jusqu'à présent.

En effet, l’os vieux de 14.000 ans ressemble beaucoup à des os d'espèces beaucoup plus anciennes, qui vivaient il y a plus de 1,5 million d'années, comme l'Homo Habilis ou l'Homo Erectus. Cela suggère «la possibilité que des hommes primitifs aient survécu très tard dans notre évolution», a expliqué le professeur Ji Xueping dans une étude publiée dans la revue PLOS ONE, tout en appelant à «rester prudents car il ne s'agit que d'un seul os.»

Une prudence de bon aloi tant cette découverte pourrait radicalement changer l’état des connaissances sur les espèces humaines primitives. Jusqu'à présent les scientifiques s'accordaient à dire que les seules espèces primitives ayant survécu en Europe et en Asie étaient l'Homme de Neandertal et l'hominidé de Denisova, deux espèces disparues il y a environ 40.000 ans, juste après que les êtres humains modernes (Homo Sapiens) soient entrés dans ces régions.

Juqu'à la fin du dernier âge glaciaire

Or l'âge du fémur de Maludong suggère fortement la possibilité qu'une autre espèce primitive ait survécu beaucoup plus longtemps que l'on croyait. Peut-être jusqu'à la fin du dernier âge glaciaire, achevé il y a 10.000 ans. Cela «ouvre la possibilité qu'une espèce pré-moderne pourrait avoir vécu en même temps que les humains modernes dans l'est de l'Asie, mais nous avons besoin d'autres études pour étayer ce postulat» a précisé Darren Curnoe, un universitaire qui a coécrit l'étude.

Voire même de plusieurs autres. Dans leurs conclusions, les chercheurs indiquent donc seulement qu'il peut y avoir eu davantage d'espèces d'êtres humains vivant jusqu'à récemment qu'on ne le pensait.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles