21 novembre : Présentation de la Sainte Vierge au Temple

Détail de la présentation de la Vierge au Temple, par le Titien. [CC / Magnus Manske]

Les Evangiles apocryphes rapportent qu’Anne et Joachim présentèrent non seulement Marie au Temple de Jérusalem, mais l’y laissèrent pour qu’elle soit instruite des choses de Dieu. L’enfant aurait gravi les quinze marches du sanctuaire sans se retourner. Signe de son don total et accepté. Sculptures et peintures ont représenté cet épisode.

 

Même non rapporté dans le récit évangélique, cet épisode est réel, puisque la loi juive prévoyait cette présentation des enfants au Temple. On trouve dans saint Luc le passage qui rapporte la présentation de Jésus au Temple par Marie et Joseph. Elle rappelle que Marie s’offre à Dieu pour accomplir une mission extraordinaire. Elle est fêtée comme le modèle de l’engagement juvénile et de la promesse tenue. Pour cette raison, religieux et religieuses renouvellent leurs vœux de consécration.

 

Pensée spirituelle d’Anne-Marie Rivier : «Nous ne sommes rien, nous n’avons rien, nous ne pouvons rien. Raison capitale pour entreprendre et nous confier à Dieu seul et à sa Très Sainte Mère.»

 

Courte prière : «Vierge Marie, fais que notre âme soit bien ornée et bien disposée à recevoir la parole de Dieu et à la communiquer aux autres.» (Jean-Baptiste de La Salle)

 

Ephéméride du 21 novembre : En 1430, Jean II de Luxembourg, seigneur de Beaurevoir, chargé du siège de Compiègne par Philippe le Bon, livre Jeanne d’Arc aux Anglais. Cette dernière avait été faite prisonnière le 23 mai précédent et emmenée au château de Beaurevoir. Elle tente de s’en échapper, se blessant sérieusement en sautant par une fenêtre.

Elle est livrée aux Anglais pour 10 000 £ et conduite à Rouen. Les Anglais la confient à l’évêque Pierre Cauchon, qui instruit un inique procès. Jeanne est brûlée vive le 30 mai 1431. Elle a 19 ans.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles