On a visité les locaux de Football Manager

Dans cette caverne d’Ali Baba, où les paillassons estampillés Football Manager sont présents à chaque entrée de bureau, on trouve également des employés. [Said El Abadi]

Sports Interactive Games, développeur du jeu de simulation Football Manager, a ouvert les portes de ses locaux de Londres à CNEWS Matin pour la sortie ce 10 novembre de l'édition 2018.

Bienvenue au paradis des geeks et des fans de football. C’est ainsi que l’on pourrait imaginer notre arrivée dans les studios de Football Manager. On se figurait un énorme bâtiment floqué du nom du jeu au milieu d’autres grosses sociétés, il n’en est rien. Situé au cœur de Londres, à dix minutes en taxi de la gare de St Pancras, l’immeuble où s'est établi Sports Interactive se trouve dans une petite rue bien cachée. En toute discrétion.

Le célèbre logo de Sports Interactive nous accueille sur le sol, et il suffit de lever les yeux et d’observer les murs pour se rendre compte que nous sommes dans un véritable temple dédié au ballon rond. Des cadres à l’effigie d’anciennes gloires (notre cher Eric Cantona pour ne citer que lui), des affiches de précédentes éditions de Football Manager et surtout des tapis d’entrée au nom du jeu.

dm_img_paysage_avant_crop_20171030_110226.jpg

Un cadre dédié à la carrière de David Beckham. (Crédit : Said El Abadi)

Du Watford un peu partout

Nous posons nos affaires dans une salle de réunion où les publicités du jeu ne manquent pas. Accueillis par une véritable « Cup of tea » – RAPPEL, il faut verser le thé dans le lait et non l’inverse -, Tom Davidson nous explique comment va se dérouler la journée. Après avoir englouti notre thé, c’est parti pour la visite.

La première chose qui frappe c’est que le club de Watford est représenté à chaque endroit. Sur les murs, des portraits d’anciennes gloires comme l’éternel Gianfranco Zola, les anciennes compos d’équipes… Logique lorsque l’on sait que Miles Jacobson, créateur de Football Manager est fan des Hornets.

dm_img_secondaire_20171030_105851.jpg

Des maillots dédicacés à foison hornent les murs des locaux. (Crédit : Said El Abadi)

Dans cette caverne d’Ali Baba, où les paillassons estampillés Football Manager sont présents à chaque entrée de bureau, on trouve également des employés. Énormément d’employés. Dans des petites salles ou d’énormes open space, on découvre cet univers incroyable entre développeurs, scouts et autres qui travaillent dans une ambiance plus que studieuse. Une équipe jeune et discrète – nous avions interdiction de les filmer -.

cartonsfm18.jpg

Des cartons jaunes et rouges utilisés lors des réunions. (Crédit : Said El Abadi)

La journée prend fin avec le meilleur moment évidemment, la rencontre du boss : Miles Jacobson. Une fois arrivés, nos yeux s’émerveillent. Son bureau ressemble à une chambre d’ado. Des jeux vidéo partout, des chaussures de foot, des maillots, des ballons, des coussins… Le paradis pour tout fan de football. Après une demi-heure d’entrevue au cours de laquelle il nous raconte comment cette idée de création lui est venue, Miles Jacobson nous présente sa petite fierté : un fauteuil aux couleurs de Watford.

Malheureusement, il nous faut déjà partir et rentrer à Paris. Pas moyen de dénicher quelques secrets mais nous repartons avec la satisfaction et la joie d’avoir pu découvrir l’univers d’un jeu utilisé par des millions de personnes dans le monde.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles