Etats-Unis : une appli pour payer la caution des détenus noirs

Aux Etats-Unis, près de 450.000 prisonniers, parmi lesquels beaucoup de Noirs, sont dans l'incapacité de payer leur caution dans l'attente de leur procès. [JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Faute de pouvoir payer leur caution, de nombreux prisonniers noirs américains sont dans l'obligation de séjourner en prison dans l'attente de leur procès. Mais il existe désormais une application solidaire pour leur venir en aide.

Une innovation que l'on doit à un universitaire américain du nom de Kortney Ryan Ziegler.

Très engagé dans la lutte contre les discriminations envers les minorités, notamment celles à l'encontre des transgenres et des transexuels, le chercheur a ainsi créé l'application Appolition.us.

Comme il l'a expliqué au site Konbini, son fonctionnement est très simple. Une fois l'application téléchargée, il suffit en effet moins de 60 secondes à l'utilisateur pour la relier, via son smartphone, à son compte courant.

Cela permet, à l'issue de chaque achat, à ce que le montant à prelever soit arrondi au dollar le plus proche. Puis, lorsque la somme des montants récoltés atteint 2 dollars (environ 1,68 euro), un don est fait automatiquement pour aider à payer la caution d’un détenu noir.

Près de 5.000 dollars récoltés à ce jour

Lancée à la mi-novembre, Appolition a permis de récolter près de 5.000 dollars au début du mois de décembre (environ 4.200 euros).

Un montant que Kourtney Ryan Ziegler espère décupler au cours des prochains jours. «Notre but à court terme est de permettre à un maximum de prisonniers de rentrer chez eux pour les fêtes de fin d’année, nous espérons donc que beaucoup de gens utiliseront l’application pendant leur shopping de Noël pour faire des dons à ceux qui en ont besoin», a-t-il ainsi expliqué.

Des prisonniers présumés innocents

Créé au départ pour désengorger les prisons des prévenus en attente de leur procès, le système américain de caution s'est finalement révélé être un obstacle insurmontable pour les détenus les plus démunis. 

Au nombre de 450.000, selon le New York Times, et souvent incarcérés pour des délits mineurs, ils sont en effet dans l'incapacité de régler la somme réclamér par la Justice et nécessaire à leur liberté.

Ce dispositif a également pour conséquence de faire exploser la surpopulation carcérale. Aujourd'hui, les prisons américaines sont en effet remplies à 700 % de leurs capacités.

On recense au total près de 2,2 millions de prisonniers, soit quatre fois plus que dans les années 80.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles