Tout savoir sur Carles Puigdemont, le président séparatiste de Catalogne

Le président indépendantiste de la Catalogne, Carles Puigdemont, à Barcelone, mardi 10 octobre 2017. Le président séparatiste de Catalogne, Carles Puigdemont, à Barcelone, le 10 octobre 2017.

Inconnu du grand public il y a encore un an, le président de Catalogne, Carles Puigdemont, est depuis septembre 2017 à l'origine d'une fièvre indépendantiste sans précédent dans l'histoire récente de la région. 

Âgé de 54 ans (il est né en 1962), Carles Puigdemont était déjà un fervent séparatiste dans sa jeunesse. En 1991, après la déclaration d'indépendance de la Slovénie de la Fédération de Yougoslavie, à la suite d'un référendum d'autodétermination interdit, il s'était rendu sur place pour observer le processus à l'œuvre.

À la même époque, il avait tenté de faire changer le nom officiel de Gérone, pour passer de sa version espagnole («Gerona») à sa version catalane («Girona»). Il est devenu maire de cette ville de 98.000 habitants en 2001.

Mais s'il a rejoint dès 1980 le parti séparatiste et conservateur Convergence démocratique de Catalogne (CDC), Carles Puigdemont a eu une carrière de journaliste avant de se lancer dans la politique professionnelle.

Entré comme correcteur au journal séparatiste Punt Avui en 1982, il y a progressivement gravi les échelons, jusqu'à en devenir rédacteur en chef. Un secteur dont il ne s'est jamais complètement coupé, ayant notamment créé une agence de presse catalane, et un journal en anglais sur la Catalogne.

Son accession au pouvoir est le résultat d'un compromis complexe à l'issue des dernières élections régionales, où l'ensemble des formations séparatistes, de droite et de gauche, avaient obtenu la majorité des sièges, sans qu'aucune ne s'impose comme leader naturel d'une grande coalition. Il était apparu, en janvier 2016, comme le candidat le plus consensuel pour succéder à Artur Mas, lui-même indépendantiste. 

Père de deux petites filles, il est marié avec une Roumaine, et parle couramment le roumain, en plus de l'espagnol, du catalan, du français et de l'anglais. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles